Démarches administratives

Formulaires, dépôt des dossiers et opération en ligne

En complément des certificats d’urbanisme, les services d’urbanisme traitent les demandes d’autorisation pour les dossiers suivants :

  • Déclaration préalable
  • Permis de construire
  • Permis de démolir
  • Permis d’aménager
  • Transfert de permis

Formulaires

Nous vous permettons de récupérer les formulaires CERFA les plus courants dans leur version la plus à jour, afin que vous puissiez anticiper vos démarches, notamment pour la préparation des pièces à joindre indispensables pour une prise en compte effective de votre dossier.

(Extension / ravalement façade / piscine / abri de jardin / garage / clôture)
(Lotissement, camping, aire de stationnement, aire d’accueil de gens du voyage,…)
(Construction ou aménagement d’une maison individuelle et/ou ses annexes)

Dans le doute, faite confirmer préalablement par notre secrétaire la référence de l’imprimé à utiliser, notamment pour la distinction entre « permis de construire » et « déclaration préalable » .
De même, n’hésitez pas à vous connectez directement au site gouvernemental pour obtenir davantage de détails sur le mode opératoire à adopter pour vos démarches : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/N319

En préambule à l’établissement d’un dossier, il est aussi judicieux de consulter les deux autres articles de cette rubrique «  URBANISME  » :
Informations cadastrales et Règles du PLU

Voirie

Il ne s’agit pas de CERFA pour les thèmes relatifs à la voirie (entre autres : rejet au fossé / passage de canalisation / branchement quelconque) ; les formulaires sont propres aux autorités en charge de leur traitement :

Nota : Après avoir rempli ces formulaires, veillez à les adresser ou à les remettre à notre mairie ; ne pas les transmettre directement au destinataire final.

Certificat d’urbanisme

Ce certificat n’est qu’un document d’information, ce n’est pas une autorisation. Il en existe 2 types :

  • le «  certificat d’information  » : donne les règles d’urbanisme sur un terrain donné
  • le «  certificat opérationnel  » : si vous avez déjà un projet de construction sur le terrain, il confirme s’il est réalisable ou non

La demande de ce certificat (faite en 2 exemplaires) est facultative, mais elle est recommandée dans le cadre de l’achat d’un bien immobilier (terrain à bâtir ou immeuble) ou d’une opération de construction. Elle peut être effectuée par le propriétaire ou par toute autre personne intéressée par le terrain. Toutefois, quand l’administration délivre un certificat d’urbanisme à un tiers, elle n’en avertit pas le propriétaire.

Quel que soit le type, la demande de certificat précise les informations suivantes : Identité du demandeur / Localisation / Superficie / Références cadastrales du terrain

Classiquement, le dossier est déposé ou envoyé par courrier recommandé avec accusé de réception à la mairie de la commune où est situé le terrain. Néanmoins, une première possibilité en ligne est offerte via les liens ci-dessous, avec connexion éventuelle par un compte FranceConnect. Une seconde consiste à solliciter la plateforme mentionnée dans le paragraphe suivant mais l’artifice FranceConnect n’est alors plus proposé :
https://www.service-public.fr/compte/se-connecter?targetUrl=/loginSuccessFromSp&typeCompte=particulier ou
https://psl.service-public.fr/mademarche/DAUA/demarche?execution=e1s1

Dépôt des autres dossiers

Pour les demandes d’autorisation, trois manières de procéder sont envisageables :

  • Plateforme numérique
    Depuis le 1 janvier 2022, l’élaboration du dossier peut s’effectuer directement en ligne, que ce soit pour les professionnels ou pour les particuliers. Dés lors que vous disposez de tous les éléments adéquats (préparation des pièces à annexer au bon format de fichier, notamment les plans), l’opération est plus simple et plus rapide puisque le formulaire CERFA considéré est rempli automatiquement. De plus, vous évitez la copie en plusieurs exemplaires.
    Pour SAINT-THOMAS, la connexion à la plateforme « IDE’AU » s’effectue via ce lien : https://ideau.atreal.fr/
    Lors de la première visite, l’usager (également dénommé « pétitionnaire ») doit obligatoirement créer un compte (connexion via FranceConnect non proposée).
    Voici deux documents vous permettant de mieux appréhender cette démarche. Le premier est une aide pour les actions associées aux principales pages affichées chronologiquement à l’écran et le second précise les devoirs de chacun vis-à-vis des règles d’utilisation (CGU) de cette plateforme pour les deux parties, l’administration et l’usager. Il est donc impératif que ce dernier en prenne connaissance avant de s’y connecter  :

    Remarque importante : Comme précisé dans les CGU, une attention particulière doit être portée aux types de format de fichier adoptés et à la résolution choisie pour les plans. Il est indispensable d’optimiser la lisibilité des éléments fournis. De plus, sachant que l’objectif de cet outil est de simplifier la tâche aux deux parties, il est totalement proscrit de remplir un dossier ’papier’ puis de le photographier page par page pour le déposer sur la plateforme totalement sous forme de pièces jointes.

  • Document papier
    La démarche classique de remise du formulaire CERFA complété + pièces jointes en nombre d’exemplaires suffisant reste applicable. Un premier contrôle pourra alors être opéré en mairie avant l’édition de l’accusé d’enregistrement AEE (anciennement récépissé de dépôt).
  • Courriel
    La solution intermédiaire consiste à transmettre le dossier complet numérisé à l’adresse mail de notre mairie : contact@mairie-saint-thomas.fr
    Les accusés d’enregistrement AEE et de réception ARE seront alors retournés à la même adresse que l’expéditeur du courriel.
    Remarque importante : Cette manière de procéder n’étant pas totalement informatisée, la diffusion aux autres services impliqués dans cette démarche restent en dossier « papier ». Ainsi, en complément de la transmission numérisée qui vous permet d’obtenir les accusés, il est impératif de fournir les exemplaires imprimés en mairie (en nombre suffisant), soit par courrier, soit directement dans la boîte aux lettres. N’hésitez pas à contacter préalablement notre secrétariat.

Suivi du traitement après un dépôt numérique

Après transmission d’une demande, un Accusé d’Enregistrement Électronique (AEE) est immédiatement envoyé à l’adresse électronique enregistrée. Il mentionne la date de réception de l’envoi numérique du dossier sur la plateforme.

L’usager reçoit ensuite dans les 10 jours ouvrés à compter de la réception de la demande par le service instructeur compétent, l’Accusé de Réception Électronique (ARE), à savoir le récépissé de dépôt. Attention, ce dernier n’évalue pas la complétude du dossier  ; un courrier électronique ou postal sera transmis au cours du premier mois pour vous confirmer ou non que le dossier est complet et exploitable.
Ce n’est que lorsque l’administration détient toutes les pièces et informations nécessaires dans le délai fixé, qu’elle pourra communiquer à l’usager ou à son représentant la date limite de délivrance de la décision d’autorisation d’urbanisme.

Si le dépôt a été effectué directement sur la plateforme « IDE’AU », l’usager peut consulter à tout moment l’avancement de sa demande en se connectant sur son compte. Un « code de suivi » est systématiquement affecté à l’issue de la procédure de dépose du dossier et la saisie de ce code facilite sa recherche.

Taxe d’aménagement

La taxe d’aménagement est due pour toutes les surfaces de plancher des constructions closes et couvertes dont la superficie est supérieure à 5 m² et d’une hauteur de plafond supérieure ou égale à 1,80 mètre, y compris les combles et les caves.
Les abris de jardin (même démontables) ou tout autre annexe que vous seriez susceptible de construire à l’extérieur de votre maison entrent aussi dans le champ de la taxe d’aménagement.
Les bâtiments non couverts tels les terrasses ou ouverts sur l’extérieur comme les pergolas sont exclus de la surface taxable.
Certains aménagements comme les piscines et les panneaux solaires, bien qu’exclus de la surface taxable, sont toutefois soumis à la taxe d’aménagement de façon forfaitaire.

La valeur par m² de surface taxable est définie par arrêté. Pour 2022, le montant forfaitaire applicable sur la commune de SAINT-THOMAS est de 820 €. Les piscines et les panneaux solaires font l’objet d’une taxation forfaitaire spécifique ; 200 € par m² de piscine et 10 € par m² de surface panneau. D’autre part, le taux de la part communale est de 5% et celui de la part départementale est de 1,3%.
La surface taxable des constructions correspond à la somme des surfaces closes et couvertes calculée à partir du nu intérieur des façades, véranda et annexes puis abri de jardin compris .

Si vous souhaitez estimer précisément le montant de cette taxe, un simulateur de calcul est accessible en ligne ou téléchargeable pour le tableur EXCEL. Voici le lien : https://www.cohesion-territoires.gouv.fr/calcul-de-la-taxe-damenagement
Sinon pour du bâti, dès lors qu’il n’y a pas d’installation particulière, faite rapidement ce calcul : Taxe aménagement = surface taxable (valeur entière en m² sans les décimales) x 820€ x 0,063
Pour une piscine, l’équation devient : Taxe aménagement = surface de l’eau quand elle est remplie nominalement (valeur entière en m² sans les décimales en incluant les éventuelles marches) x 200€ x 0,063

Dans la même rubrique

Parcelles cadastrales

Localisation des parcelles avec l'orientation et les mesures

Plan Local d’Urbanisme

Règles associées aux différentes zones

Affichage réglementaire

Communication sur la démarche entreprise, avec statut rendu par l'administration suite à la demande d'autorisation